Sécurisation de l'approvionnement
en eau potable

Assurer et sécuriser l'alimentation de tous les abonnés du département

L’analyse réalisée en 2015 a montré qu’il restait des secteurs vulnérables dans le département : Côte de Penthièvre, secteur de Saint-Brieuc et Plérin-Pordic, Sud-Ouest du département et Nord-Ouest du Trégor.
Pour assurer le même niveau de sécurisation à tous, le SDAEP met progressivement en place un réseau interconnexion qui couvre l'ensemble du département.
Depuis 30 ans, le réseau d'interconnexion montre sa pertinence pour faire face aux situations de crises: sècheresses exceptionnelles, pannes majeures sur les équipements de productions, ou de distribution, pollutions importantes, travaux ou opérations de maintenance.
Il permet aux abonnés du département de se trouver tous à un même niveau de sécurisation vis à vis de l'approvisionnement en eau.

Achever le réseau d'interconnexion

Les programmes de travaux en cours en 2020 et 2021 permettront d'atteindre la quasi totalité des objectifs de sécurisation du schéma départemental.

Pour accéder à ce service :

Nous utilisons des cookies pour profiter d'une expérience optimisée, votre choix est conservé 6 mois et vous pouvez le modifier à tout moment dans l'onglet réduit « cookies » en bas à gauche de chaque page de notre site.

Programme 2020-2021

Achever la réalisation du réseau d'interconnexion
  • Pose de la canalisation reliant la future usine de Saint-Brieuc agglomération à Ploufragan (Zoopôle - Champs de Manœuvre)

Les travaux menés en parallèle de la réalisation de la rocade briochine comprennent 4900ml de canalisation diamètre 500mm

  • Coût des travaux 1 900 000 € HT
Remise à niveau de la station de pompage de Montorin à Plaintel
  • Refonte et sécurisation du pompage permettant d'alimenter le département
  • Montant des travaux 283 000 € HT

Préserver l’état du patrimoine, un enjeu départemental 

Mieux connaître le patrimoine

Les réseaux de distribution d’eau ont commencé à être réalisés il y a plus d’un siècle. Progressivement jusque dans les années 1980, la desserte a été étendue à tous. Il est désormais indispensable de connaître parfaitement ce patrimoine parfois ancien : disposer de plans conformes, modéliser grâce aux outils informatique le fonctionnement des réseaux et l’optimiser, s’équiper pour mieux détecter les fuites, définir les tronçons à renouveler. L’ensemble de ce patrimoine (canalisations, réservoirs, usines de production et installations techniques) est estimé à 2,3 milliards d’euros pour le département.

Renouveler le réseau d’eau potable

Le réseau de distribution qui dessert chaque abonné a été posé il y a environ 50 ans. Même si le rendement moyen des réseaux atteint 86 % dans le département est satisfaisant, il devient nécessaire d’accélérer les opérations de renouvellement pour éviter d’être contraint, dans 10 ou 20 ans de réaliser des travaux de grande ampleur qui s’avéreraient difficiles à financer. Toutes les collectivités chargées de l’alimentation en eau potable devront poursuivre cette démarche.

Pour accéder à ce service :

Nous utilisons des cookies pour profiter d'une expérience optimisée, votre choix est conservé 6 mois et vous pouvez le modifier à tout moment dans l'onglet réduit « cookies » en bas à gauche de chaque page de notre site.