L'origine du Syndicat départemental d'alimentation en eau potable des Côtes d'Armor

L’alimentation en eau potable

dans les Côtes d’Armor

est le fruit d’une stratégie élaborée dans les années 1970 qui a conduit le Conseil Général à s’engager dans la construction des barrages sur L’Arguenon (1973), le Gouët (1978) et le Blavet (1981) pour pallier l’insuffisance des ressources en eau de surface ou souterraine.

Le SDAEP 22 a été initialement créé en 1983 pour assurer la péréquation du prix de l’eau, fonction aujourd’hui disparue. Il a évolué dès 1991 afin de mettre en place le schéma départemental d'alimentation en eau potable et en particulier le réseau d’interconnexion.
Le nouveau schéma départemental de 2005 a étendu la sécurisation par interconnexion à l’ensemble du département et le SDAEP aura investi à fin 2021 environ 40 millions d’euros pour atteindre ce nouvel objectif.
Le réseau d’interconnexion conçu initialement pour faire face à des crises majeures comme l’arrêt d’un site de production, a montré depuis toute sa souplesse et son intérêt dans bien d’autres situations, que ce soit pour gérer des situations exceptionnelles comme la sécheresse de 2011, répondre à des problématiques de panne plus courantes ou faciliter l’exploitation des collectivités distributrices. Il contribue également à amener un complément d’eau là où cela est nécessaire.

Le SDAEP a aussi naturellement comme vocation d’appuyer ses collectivités adhérentes, ce qui se traduit d’une part sous forme d’aide financière dans le domaine de la ressource en eau et du traitement (redistribution aux collectivités d’environ 1 million d’euros par an) et d’autre part en développant son rôle d’assistance à maîtrise d’ouvrage et d’appui technique.

Dans les années à venir, le SDAEP 22 a la volonté de continuer à s’engager dans la politique de l’eau pour toujours mieux répondre aux exigences des services publics et aux attentes de la population et des acteurs économiques des Côtes d’Armor.